• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
le lien de tous ceux qui pagaient en eau salée

Guide du matériel de navigation en kayak de mer

Envoyer Imprimer PDF
Edité à l'occasion du Forum CK/mer 2001 (par Hervé Bouché), ce guide a pour but de reprendre les différentes notions abordées lors de ce rassemblement, et de prolonger la réflexion dans d'autres domaines. Certains s'étonneront peut être de cette association entre le kayak et la navigation : pour les non-initiés, le kayak est en effet souvent considéré comme un simple engin de plage.  

Pourtant depuis l’introduction du kayak de mer en Europe (et bien avant, lorsque les Inuits s’en servaient encore pour survivre), de nombreuses traversées,  randonnées… nous ont prouvé le caractère marin de cette embarcation. En le rédigeant, j’espère ne pas écrire un Nième traité de navigation comme il en existe déjà beaucoup, mais plutôt adapter des connaissances et techniques connues et éprouvées aux spécificités du kayak. Un certain nombre de produits sont décris. Il ne s’agit ni de leur faire de publicité ni de les critiquer, mais de présenter le matériel habituellement utilisé par le kayakiste  (ou qui pourrait de l’être). Bien sûr, ces remarques n’engagent que moi !

Les spécificités du kayak de mer.

Il paraît évident d’admettre qu’une embarcation capable de passer le Cap Horn ou d’effectuer des traversées vers la Corse soit un bateau, pourtant, on ne peut comparer un kayak de mer à n’importe quel bateau : ses possibilités, limites et son utilisation diffèrent largement de celles d’un voilier de 2 mètres de tirant d’eau ou de celles d’un cargo de 180 mètres de long.

Ces principales spécificités sont : Un très faible tirant d’eau combiné à une bonne manœuvrabilité permettent de se rapprocher au plus près de la côte et  des dangers, donc de ne pas forcément avoir besoin d’une grande précision, sauf dans certains cas (par exemple : brisants au large avec brouillard).


  • La hauteur de l’œil du kayakiste, à environ 70cm ne lui permet de voir des objets à la surface de l’eau qu’à une distance de 1,8 milles… en théorie et par mer plate. Ce facteur a aussi une grande influence sur la perception de l’environnement : certains amers à terre ne seront plus visibles, les vagues paraissent toujours immenses, la terre toujours lointaine (mauvaise perception des distances).

  • Matériel et documents embarqués forcément limités (parfois au strict minimum) à cause de leurs poids, encombrement et prix
  • Parmi ce matériel, une partie ne sera même pas utilisable pendant la navigation, ce qui nécessite préparation et anticipation.
  • L’importance de cette préparation est amplifiée par les conditions de navigation : il est bien difficile de travailler sur une carte pliée et repliée dans sa pochette étanche, saisie sur le pont trempé d’une embarcation  instable.
  • Les cartes et documents nautiques ne fournissent généralement que bien peu de renseignements concernant les parages favoris des kayakistes, adeptes de « rase-cailloux ».

 

Présentation (cliquez sur le lien ci-dessous pour visualiser les 24 pages - après, cliquez sur chaque page pour voir la suivante)


Le matériel de navigation pour kayak de mer.

[SS]

 

You are here