Stars et Coachs de la B.C.U.

Imprimer

Document paru en partie dans le bulletin n°112, p. 13 à 17.

British Canoe Union (B.C.U) – www.bcu.org.uk

Traduction : CK/mer, février 2007

 


Avant-propos 1

Introduction – Star tests 2

Epreuves du niveau 1 Kayak ponté/fermé (1 Star) 3

Epreuves de niveau 2 Kayak ponté/fermé (2 Star) 5

Epreuves de niveau 3 en kayak ponté/fermé (3 Star) 9

Epreuves de niveau 4 en kayak de mer (4 Star) 13

Epreuves de niveau 5 en kayak de mer (5 Star) 18

Commentaire sur les Star tests 21

Coachs - résumé 22

Annexes 24



Avant-propos

Réalisation

Passage des Stars (étoiles) et Coachs de la B.C.U. (British Canoe Union) par des français

Introduction – Star tests

par Derek HAIRON

Développées par la B.C.U. depuis 20 ans, les « Star Tests » ressemblent aux tests « Pagaies de couleur » (voir en fin du document) mais ils ont été développés d’une autre manière.

Les « Star tests » permettent au kayakiste de connaître le niveau qu’il a atteint. Il est très important de comprendre que les « Star tests » correspondent au niveau des compétences évaluées de la personne même, que c’est très personnel. Ils donnent l’indication des compétences du kayakiste au jour où il passe les tests. Cela veut dire qu’une personne qui a eu le certificat 4ème étoile et ne pagaie pas pendant 10 ans a un niveau de compétences qui ne correspondra plus du tout à celui du kayakiste actif ; il aura perdu ses réflexes de kayakiste ; il devra donc réapprendre.


Les « Star tests » entre le niveau 1 et le niveau 4 ne donnent pas à un kayakiste l’aptitude à diriger ou encadrer un groupe.

Les « Star tests » ne sont pas les mêmes pour le canoë et le kayak. Les « Star tests » pour le kayak entre la 1ère et la 3ème étoile sont les mêmes pour le kayak de rivière et le kayak de mer (seules les « Stars » 4 et 5 ont un traitement spécifiquement kayak de mer : NDLR). La seule grande différence se fera sentir non pas sur la technique mais sur les questions qui seront posées, légèrement différentes entre le kayak de rivière et le kayak de mer.

Les « Star tests » sont développés ci-après. Ce qui suit donne donc une vue d’ensemble afin que le kayakiste ait une idée des expériences et des capacités qu’il doit avoir ou acquérir pour passer ces tests.

Parallèlement aux Stars (étoiles), il existe également 5 niveaux pour les Coachs.

La définition du mot "coach" se rapproche de celui "d'instructeur" mais la conception du rôle d'un "coach" par la BCU est supérieur à un instructeur ou à un entraîneur. Il a beaucoup plus de capacités, des méthodes d'enseignements variées, etc...



Epreuves du niveau 1 Kayak ponté/fermé (1 Star)

But

Il s’agit d’une évaluation de compétence à l’issue d’un stage de découverte. L’octroi du niveau 1 a ici valeur d’encouragement. Les épreuves visent à encourager une pratique sans risques, le respect du matériel, tout en passant un bon moment.

Conditions préalables

Aucune

Lieu des épreuves

Eau calme (qui ne soit pas une piscine), en considération du paragraphe 17 des Notes Préliminaires.

Examinateur

Moniteur de kayak du 1er degré ou coach (en vue de la compétition) de kayak de 2è degré ou plus.

Peuvent également être examinateurs pour ces épreuves les coachs du 2è degré ou plus de disciplines associées, qui ont subi avec succès les épreuves de compétence de niveau 2, ou plus, de pratique de kayak.

Epreuves théoriques

Une question ou deux, de difficulté équivalente, seront posées aux différents stades du passage de niveau.

Equipement

Exemples de questions à poser (se poser) :

Sécurité

Exemples de questions à poser :

En cas d’hypothermie, les premiers secours

Exemples de questions à poser :

Environnement et mise à l’eau

Exemples de questions à poser :

Questions globales

Exemples de question à poser :

Epreuves pratiques A

    Le candidat doit faire la démonstration qu’il applique de bons principes de base quand il soulève et transporte un kayak, en faisant usage de ses jambes plutôt que de son dos. Il est recommandé de se faire aider. Le bateau doit reposer sur l’eau , en équilibre. La pagaie doit rester à portée de main, ou utilisée pour aider à l’embarquement.

  1. Faire avancer le kayak sur une distance de 100m.
  2. Les candidats doivent faire la démonstration qu’ils sont en mesure de faire avancer le kayak en ligne droite sur une distance de 100m. Une certaine instabilité directionnelle à toute chance de se produire, ce qui ne saurait inclure un arrêt complet de la progression en avant, ni une avancée en zigzag.

  3. L’arrêt
  4. On doit pouvoir se montrer apte à s’arrêter aussi bien en marche arrière qu’en marche avant, et cela en 4 coups de pagaie.

  5. Tour complet sur place
  6. On doit pouvoir effectuer un tour complet sur place aussi bien dans le sens des aiguilles d’une montre qu’en sens inverse, selon une combinaison appropriée de nages et dénages, tout en démontrant une certaine aptitude à faire usage des mouvements du corps.

  7. Dénage
  8. On doit se montrer apte à pagayer en arrière sur une distance de 25m. Etre apte à tourner le buste pour regarder en arrière par dessus l’une ou les 2 épaules fait partie de l’exercice.

  9. Effectuer un parcours en 8
  10. Le candidat devra effectuer un parcours en 8, pour démontrer son aptitude à aller de l’avant en utilisant une combinaison de coups de pagaie et d’appuis.

  11. Retour au rivage et débarquement
  12. Il s’agit du retour à terre en fonction du vent, du courant et des caractéristiques de la rive ou du rivage. On doit garder le contrôle de son kayak en s’en extrayant. Vous devez vous sortir de votre kayak sans l’endommager, ni endommager la rive ou le rivage.

Epreuves pratiques B

Dessalage, retour au rivage à la nage, vider le bateau

Si l’on porte une jupe, pour cette épreuve de niveau I, il est admis qu’on puisse l’enlever avant de se retourner dans l’eau. Le candidat ne doit montrer aucun signe d’énervement, et reprendre rapidement la maîtrise de son kayak. Il convient de ne pas lâcher sa pagaie, ou de la récupérer en traînant son kayak derrière soi. Ne nagez pas plus de 10m, et videz votre kayak une fois rendu à terre. On peut se faire aider, à condition de garder la maîtrise de son kayak pendant cette opération.

Démontrer un début d’acquis suffisants dans les exercices suivants :

  1. Se déplacer latéralement
  1. Gouvernail
  1. Eviter un dessalage

Epreuves de niveau 2 Kayak ponté/fermé (2 Star)

But

Il s’agit ici d’une évaluation de compétences représentant une maîtrise améliorée de l’ensemble des épreuves en eau calme.

L’accent sera mis sur la production de la progression souhaitée du bateau à partir d’une meilleure connaissance des causes et conséquences de l’effet produit au lieu de s’attacher aux seules techniques de pagaie séparément. Le niveau 2 de compétence est obligatoire pour se présenter aux épreuves de coach du 1er degré.

Conditions préalables

S’être présenté avec succès aux épreuves de qualification de niveau I telles qu’établies par la BCU. Au cas où un candidat n’en serait pas détenteur, au gré du jury il serait soumis à un choix d’épreuves techniques préalables.

Site des épreuves

Eau calme (qui ne soit pas une piscine), mail il convient ici de se reporter au paragraphe 17 des Remarques d’introduction/Préliminaires.

Jury

Connaissances théoriques

Une ou deux questions, d’égales difficultés, pourront être posées pour chaque chapitre/catégorie de connaissances.

Concernant l’équipement

Exemples de questions :

Sécurité

Exemples de questions :

Hypothermie/1er secours

Exemples de questions :

Accessibilité

Environnement

Organisation

Connaissances générales

Exemples de questions :

L’esprit de groupe

Epreuves pratiques A

  1. Soulever, transporter, et mettre à l’eau le kayak
  1. Pagayer en avant avec efficacité
  1. Dénage et arrêt
  1. Déplacement latéral du kayak
  1. Eviter un dessalage
  1. Gouvernail
  1. Effectuer un changement de direction
  1. Débarquer
  1. Assurer

Epreuves pratiques B

Sauvetage en eau profonde

Prendre en charge un sauvetage en eau profonde avec l’assistance d’autres personnes, puis se mettre dans la situation de la victime.

Faire montre de connaissances élémentaires dans les domaines suivants :

  1. Faire un écart à la godille
  1. Appui à la godille
  1. Sauvetage esquimau
  1. Gîter

Randonner

Se montrer capable d’effectuer au moins une randonnée d’environ 2 heures (6 km).

Epreuves de niveau 3 en kayak ponté/fermé (3 Star)

Objectifs

La réussite des épreuves à ce niveau indique que les candidats peuvent se considérer comme kayakistes confirmés plutôt que débutants. Le niveau 3 est la compétence requise pour suivre une formation de coach du 2è degré.

Conditions préalables

Avoir passé les épreuves du niveau 2 telles que définies par la BCU. Dans le cas contraire, il reviendra au jury de faire une brève vérification des acquis des niveaux 1 et 2.

Site des épreuves

Plan d’eau abrité (qui ne soit pas une piscine), mais veuillez vous reporter au paragraphe 17 des remarques préliminaires.

Jury

Coach/moniteur de kayak du 3è degré dans la discipline concernée.

Connaissances théoriques

Une ou 2 questions d’égale difficulté, pour chacun des points concernés.

L’équipement

Exemples de questions :

Sécurité

Exemples de questions :

Hypothermie/1er secours

Exemples de questions :

Accessibilité au plan d’eau

Environnement

Préparatifs

Exemples de questions :

Connaissances générales

Exemples de questions :

Esprit de groupe

Exemples de questions :

Carte et boussole

Exemples de questions :

Epreuves pratiques A

  1. Soulever, transporter et mettre à l’eau
  1. Propulsion efficace
  1. Dénage en dessinant un 8
  1. Changer de direction tout en pagayant
  1. Tourner à l’aide d’appuis en poussée
  1. Gouvernail avant/d’étrave
  1. Se déplacer sur le côté, à la fois sur place et en cours de déplacement
  1. Garder l’équilibre
  1. Godiller pour garder l’équilibre
  1. Coups de pagaie de retour à l’équilibre
  1. Sécurité
  1. Gîter pour changer de cap

Epreuves pratiques B

  1. Sauvetage en eau profonde
  1. Remorquage et bon usage de la remorque/du bout de remorquage.
  1. Le sauvetage à la manière esquimau

Montrer un début de compétence

  1. à l’esquimautage

Randonner

Justifier d’au moins 3 sorties de 10 km (d’environ 3h chaque).

Epreuves de niveau 4 en kayak de mer (4 Star)

But

Ces épreuves ont pour objectifs de s’assurer que le candidat a des connaissances et des aptitudes suffisantes pour lui permettre de naviguer en mer en kayak en toute sécurité dans des conditions moyennes sous l’égide d’un responsable compétent.

Il est indispensable de s’être présenté avec succès aux épreuves du 4ème degré en kayak de mer pour être autorisé à s’inscrire à une formation en vue d’obtenir le diplôme de coach du 3ème degré-mer.

Conditions préliminaires

Avoir passé les épreuves de niveau 3 de la BCU. Au cas où un candidat ne se serait pas soumis à ces épreuves, l’examinateur effectuera un contrôle préalable, sous sa responsabilité, des acquis du candidat concernant les niveaux 1 à 3.

Le candidat devra avoir participé à au moins 3 randonnées d’une journée en mer. Pour être recevable en tant que telle, la randonnée devra s’être effectuée en eau libre (soit, à chaque fois que possible, jusqu’à 3 milles d’un abri).

Il est acceptable, toutefois, que la randonnée se soit effectuée en longeant une côte qui ne comporte ni falaises, ni violents courants de marée, ni atterrages difficiles, ni longues traversées. Le vent ne devra pas dépasser la force 4. Le nombre de randonnées effectuées en estuaire ne devra pas dépasser l’unité. La randonnée devra avoir duré au moins 4 heures, et comporter une pause pour le déjeuner, le candidat s’étant muni d’une quantité suffisante de nourriture et de boisson pour sa consommation personnelle.

Au moins l’une des randonnées devra s’être effectuée le long d’une portion de littoral complètement différente des 2 autres.    

Conditions de l’évaluation et site des épreuves

Les épreuves se dérouleront en mer, dans des conditions moyennes (de vent et d’état de la mer de 2 à 4 Beaufort) de préférence sur une journée de randonnée. Si les conditions se dégradent, l’examinateur avisera, mais s’attendra à ce que la conduite du kayak s’exerce avec compétence. Pour des raisons de sécurité, la sortie se fera à au moins 3 kayaks. Les épreuves ne sauraient se dérouler par calme plat.

L’examinateur

Un coach de kayak de mer du 3ème degré au minimum, c’est-à-dire un examinateur de classe A1.

Connaissances théoriques

Le candidat devra pouvoir répondre aux questions suivantes, concernant :

  1. L’équipement
  1. La sécurité
  1. Hypothermie / premiers soins
  1. L’accès
  1. L’environnement
  1. Etablir des prévisions
  1. Météo
  1. De façon générale
  1. L’esprit de groupe

Le candidat, son kayak, son équipement

Chaque candidat se présentera aux épreuves entièrement équipé. Les équipements empruntés seront considérés comme lui appartenant.

Voici la liste des équipements qui devront être présentés à l’inspection :

  1. Kayak et pagaie
  1. Habillement
  1. Gilet de sauvetage, couvre-chef et jupe
  1. Trousses de secours et de réparations
  1. Vêtements de rechange
  1. Pique-nique
  1. Equipement d’urgence à usage personnel
  1. Sacs étanches

Epreuve pratique en eau calme

  1. Esquimautage

Epreuves pratiques sur plan d’eau ouvert

  1. La mise à l’eau
  1. Technique de pagaie efficace, aussi bien en propulsion qu’en rétropropulsion
  1. Faire faire une rotation de 360° au kayak
  1. Arrêts d’urgence
  1. Faire évoluer le kayak latéralement aussi bien vers la droite que la gauche.
  1. Appuis en poussée, en suspension/hauts et bas
  1. L’appui pagaie
  1. Appui en gouvernail de poupe.
  1. Atterrage
  1. Dessalage et sauvetage
  1. Maîtrise des vagues
  1. Maîtriser une mer peu formée
  1. Nœuds

Randonnée

Apporter la preuve que l’on a participé à des randonnées en mer d’au moins 3 jours, telles que décrites dans les « Remarques préliminaires ».

Epreuves de niveau 5 en kayak de mer (5 Star)

But/Objectifs

Le but de ces épreuves/ce contrôle d’aptitude est de s’assurer que le candidat qui s’y soumet avec succès a les connaissances et les aptitudes satisfaisantes pour emmener en mer un groupe de kayakistes de compétence équivalente, y compris les plus qualifiés, en toute sécurité, dans les conditions qui s’imposent en Grande-Bretagne. Utilisées dans les conditions d’encadrement de référence, le but est de s’assurer que le candidat a les compétences suffisantes pour encadrer et emmener des groupes de kayakistes dans les situations les plus exigeantes.

Ces épreuves de niveau concernent les kayakistes qui se déplacent sur des mers où il leur faut prendre en compte les courants de marée, les raz, caps et promontoires, la navigation au large, la houle et le trait de côte dans sa complexe diversité.

Les épreuves de niveau 5 ne doivent pas être réservées à une élite peu nombreuse ; elles concernent tous ces gens qui naviguent/pratiquent régulièrement en mer. On estime que le kayakiste moyen qui pratique régulièrement est en mesure de passer ce niveau au bout de 3 années de pratique assidue en mer.

Conditions préalables

En raison du caractère particulier de ces épreuves, du fait que le candidat qui les aura subies avec succès aura vocation à se voir confier la responsabilité d’un groupe de personnes, il est indispensable que le candidat présente l’attestation préalable d’une formation de 3 jours à la navigation en mer pendant laquelle il travaillera l’aptitude à encadrer un groupe de kayakistes, à en assurer la sécurité et à porter secours à tout pratiquant en difficulté. Cette formation peut s’obtenir dans le cadre d’un stage de perfectionnement ou être attestée par un formateur du 5ème degré.

Le candidat devra apporter la preuve qu’il a fait au moins 6 randonnées en mer présentant les conditions dont la liste suit :

Le candidat devra apporter la preuve qu’il a déjà subi avec succès les épreuves du niveau 4 de la B.C.U. s’il sollicite auprès d’un moniteur du 5ème degré/coach l’attestation l’exemptant de toutes les épreuves préalables décrites ci-dessus.

Le candidat doit avoir un brevet de secouriste en cours de validité (du niveau de celui octroyé par la B.C.U., correspondant à 8 heures de formation, le Lifeguards Aquatic First Aid).

On prendra en compte l’un ou l’autre des brevets de secouriste agréés sur le plan national, à condition qu’ils correspondent à une formation minimale de 8 heures.

Jury

Présidé par un formateur mer (coach) du 5ème degré assisté d’un formateur mer du 4ème degré.

Programme théorique

Navigation, météo, équipement, environnement, histoire, 1ers secours.

Pratique

Présenter une technique de propulsion dynamique et efficace.

Démontrer une aptitude à manœuvrer et contrôler un kayak dans toutes sortes de situations. Mettre à l’eau et accoster dans toutes sortes de situations.

Exécuter différentes formes de sauvetage.

Esquimauter en mer formée.

Connaître plusieurs façons de prendre quelqu’un en remorque.

Montrer l’aptitude à se diriger sur l’eau/suivre un itinéraire.

Savoir prendre un groupe en charge, en se préoccupant du bien-être de chaque membre du groupe.

Démontrer son aptitude à faire face à toute une série d’incidents.

Randonner

Il est nécessaire d’avoir participé à au moins 6 randonnées en mer dans un nombre important de conditions différentes.

Il faudra que 2 de ces randonnées se soient faites en des lieux différents. Au moins l’une des randonnées aura comporté une nuit sous tente ou en bivouac.

Méthodes d’évaluation

La théorie/les connaissances théoriques

Le candidat sera soumis à 2 épreuves écrites. La 1ère épreuve prendra la forme d’un mémoire préparé au cours de la phase de formation et sera remis avant le déroulement des épreuves pratiques pour lesquelles le candidat pourra utiliser toute la documentation à sa disposition dans l’élaboration des réponses aux questions posées. La 2nde sera un exercice de navigation qui se déroulera habituellement le 1er soir des épreuves d’évaluation. En 2 heures, le candidat devra avoir fourni une quantité suffisante de travail pour permettre aux examinateurs d’émettre un jugement sur sa compétence.

Navigation

Préparer 2 jours de randonnée dans un secteur inconnu comportant une traversée.

Météo

Savoir où se procurer bulletins météo et de navigation en mer. Comprendre le fonctionnement probable du passage d’une dépression.

Avoir des connaissances dans les domaines dont la liste suit :

Etre en mesure d’établir une relation entre les observations du ciel, de l’état de l’atmosphère et de l’état de la mer, d’une part, et l’évolution probable du temps.

Equipement

Montrer des connaissances dans l’évolution des techniques et de la pratique du kayak de mer.

Gardes-côtes

Connaître le rôle et les responsabilités du Service de Gardes-Côtes.

Examen pratique

Les épreuves d’évaluation se dérouleront sur un week-end ou une période de temps similaire. La 1ère soirée sera consacrée à l’épreuve de navigation et à l’organisation de la session, suivie d’une randonnée de 2 jours et une nuit, de niveau d’organisation et de compétence technique requis, dont une nuit en bivouac.

Pagayage

Le candidat devra faire montre de ses aptitudes à pagayer dans des conditions de mer et de vent variées dont par vent arrière et vent de travers.

Savoir manœuvrer et faire montre de maîtrise

Le candidat devra démontrer son aptitude à manœuvrer aussi bien face à des obstacles statiques que des obstacles en déplacement et à maîtriser ses déplacements dans les courants et les mers formées. Quand le bateau est équipé d’un gouvernail ou d’une dérive, le candidat devra, en cas de fausse manœuvre, montrer qu’il sait garder la maîtrise de son bateau.

Mise à l’eau et accostage

Le candidat devra montrer son aptitude à mettre à l’eau son bateau et à accoster et à aider les membres de son groupe à le faire, dans n’importe quelle condition. Il peut s’agir de plages, de goulets rocheux, de promontoires, y compris avec de la houle. Le candidat devra aussi démontrer son aptitude à aider un kayakiste blessé à accoster.

Sauvetages

Le candidat devra connaître un choix varié de façons de venir en aide à un kayakiste en difficulté et les adapter aux conditions du moment. On s’attend à ce qu’il soit en mesure d’intervenir sur un kayak chargé sans l’aide de quiconque, sauf si l’un des kayakistes est blessé. De plus, le candidat devra apporter la preuve qu’il maîtrise divers moyens de se sortir seul d’affaire et en présenter un. Cette partie de l’examen ne doit pas se faire sur une eau calme, sans qu’il soit nécessaire pour autant de l’exécuter par fort vent arrière.

Esquimautage

Faire un esquimautage en mer formée.

Prendre en remorque

Le candidat devra disposer d’un système de remorquage à son bord, en ayant présent à l’esprit qu’il ne devra pas être rigide et qu’il puisse être abandonné puis facilement récupéré. La démonstration concernera aussi bien le remorquage par une seule personne que le remorquage multiple.

Navigation

Le candidat devra apporter la démonstration qu’il sait tenir un cap lors d’une traversée et calculer un itinéraire avec changements de cap. Le candidat devra apporter la preuve qu’il sait naviguer avec une visibilité limitée et dans l’obscurité. Il devra se montrer apte à prendre un nouveau cap en fonction du vent et de la marée. Il devra également se montrer apte à lire une carte et identifier le balisage maritime.

Conduire un groupe

Le candidat devra assurer la responsabilité/le contrôle du groupe sur l’eau. Il devra aussi se préoccuper du bien-être des membres du groupe tout au long de la randonnée. On n’insistera jamais assez sur la nécessité de se sentir en permanence responsable du groupe.

Incidents

Le candidat devra avoir à son bord, et à portée de main, l’équipement nécessaire pour porter secours en cas d’incident. Il devra avoir une trousse d’urgence/de 1ers soins et savoir s’en servir. Il devra aussi transporter un nécessaire de réparations. Il faudra être en mesure d’effectuer une réparation d’urgence sur l’eau et des réparations plus importantes/conséquentes à terre.

Le candidat, plus généralement, devra être prêt à faire face à tout type d’incident au cours de la randonnée.

Equipement

On s’attend à ce que, au moment où le candidat se présente à l’examen, il sache ce dont il a besoin pour organiser une randonnée de plusieurs jours. Bien sûr, il y a place pour des choix personnels en matière d’équipement mais ces choix devront être justifiés. Il n’est pas essentiel que les candidats se présentent à l’examen avec un kayak de mer mais, dans la mesure où ils navigueront avec des kayakistes utilisant ce type de bateau, il leur faudra avoir essayé divers types de kayaks de mer, aussi bien monoplaces que biplaces.

Commentaire sur les Star tests

par Derek Hairon

Les tests pour les étoiles niveau 1 à 3 sont principalement basés sur la technique.

La 4ème étoile demande une grande conscience et connaissance de la mer et du milieu marin. Par exemple, un groupe niveau 4 sera capable d’aider, d’intervenir pendant un accident. Un groupe niveau 2 & 3 attendra les instructions du coach ou du chef de groupe pour appréhender l’accident.

Pour l’obtention de la 4ème étoile, le débat à propos de l’esquimautage continue. Beaucoup d’examinateurs ne recalent pas une personne sous prétexte qu’elle ne peut pas esquimauter mais, pour combler cette lacune, elle devra être très performante dans les autres tests.

La 5ème étoile atteste d’un haut niveau de connaissance. La manière dont vous vous comportez avec un groupe est très importante. Quelques superbes pagayeurs ont été recalés parce qu’ils trouvaient trop difficile de travailler et de rester dans un groupe. D’autres, ont été recalés parce qu’ils trouvaient cela trop dur de diriger, d’encadrer. Ceci peut se produire lorsque l’on a l’habitude de toujours pagayer avec le même groupe d’amis.

Coachs - résumé

Avoir toutes les conditions requises dès le départ (profil des 1 à 5«).

La définition du mot "coach" se rapproche de celui "d'instructeur" mais la conception du rôle d'un "coach" par la BCU est supérieur à un instructeur ou à un entraîneur. Il a beaucoup plus de capacités, des méthodes d'enseignements variées, etc...

Niveau coach 1

Eau calme – Contrôler un groupe sur une eau très abritée. Cela ne vous permet de ne donner seulement qu’une introduction ou aperçu du kayak au groupe.

Stagiaire niveau coach 2 :

Après avoir suivi des cours professionnels, on peut intervenir sur une aire de navigation intérieure très abritée et non surveillée.

Niveau rarement utilisé pour le kayak de mer.

Niveau coach 2 :

A suivi une formation pour évaluation.

Peut encadrer en eaux abritées et peu sensibles aux marées.

Ce niveau ne donne pas la possibilité d’opérer en mer ouverte.

Peut former des kayakistes à atteindre le niveau 2«

Niveau coach 3 :

Sur la mer ou rivières, kayak ou canoe.

Doit avoir suivi une formation d’entraînement, obtenu l’évaluation.

Peut encadrer des groupes dans des conditions modérées et en eaux côtières.

Le niveau coach 3 est le niveau correct pour être moniteur de kayak dans une école ou un club.

Il correspond à des exigences bien précises. Vous devez être un kayakeur très compétent qui va pouvoir diriger et enseigner les techniques à un éventail de personnes.

Vous devez être titulaire du certificat de 1ers secours + les tests de sécurité canoe.

[Beaucoup de coach 2 trouve qu’il y a une grande différence de niveau entre le coach 2 et le coach 3. Le niveau 3 demande bien plus de connaissances et d’expériences – remarque de Derek HAIRON].

Le niveau 3 est approprié à la mer, pour diriger en mer ouverte dans des conditions modérées.

L’évaluation se fait sur la mer – avec des courants de 1 à 2 nœuds, avec différentes lignes de côtes et différentes conditions de débarquement.

Vous devez posséder l’examen de sécurité canoe + le certificat de 1ers secours – souvent l’examen se déroule sur 2 jours.

L’examen consiste à :

Tout coach niveau 3 doit être capable d’enseigner toutes les techniques de base pour pagayer, diriger un groupe de niveau 3« et de le faire évoluer.

Savoir esquimauter

Démontrer un bon contrôle de groupe et une conscience pointue de la sécurité.

Faire front aux incidents en mer : tout le monde a chaviré, remorquage, débarquer en surf, débarquer sur des rochers …

L’examen sert également à vérifier que le candidat est bien motivé, bien organisé, à l’heure, attitude positive, qu’il peut enseigner à un public varié les techniques du kayak.

Niveau coach 4 :

Mer ou rivière, kayak ou canoe.

Devoir posséder le certificat 5« et avoir suivi une formation qui vous apprend les méthodes d’enseignement (coaching).

Le niveau coach 4 est le niveau nécessaire pour encadrer et diriger dans des conditions plus poussées.

Niveau coach 5 :

Ce diplôme a une valeur générale. Il désigne des personnes compétentes, expérimentées, fiables, motivées, très au fait de tout ce qui concerne le kayak, qui peuvent diriger les entraînements et fournir des conseils au niveau le plus élevé.

NB : Tous les coachs du 5ème degré n’ont pas le pouvoir de décision pour l’octroi des diplômes du 5ème niveau de compétence ou de coach des 3ème, 4ème et 5ème degré. Il leur faut aussi avoir le statut d’examinateur (coach et examinateur sont des fonctions séparées).

Comment devenir coach du 5ème degré :

Une formation théorique d’une semaine, suivie d’une mise en pratique sur une période pouvant aller de 6 mois à 3 ans, avec un examen au bout.

ou,

localement, une formation à la fonction de coach du 5ème degré, étalée sur une période de 6 à 12 mois, en 12 à 16 journées.

Conditions préalables

Programme

Pédagogie

Prévention des accidents (physiologie du sport)

Méthodes d’entraînement et leur pédagogie

Comment établir des objectifs

Vérifier les acquis

Savoir transférer et intégrer les compétences mises au point pour d’autres spécialités

Maîtriser les compétences spécifiques à la discipline

Une fois acquises les connaissances théoriques relevant de ce programme, les candidats feront l’objet d’une évaluation en continu de leurs acquis par le coach qui les encadre. Dans ce but, un plan d’action pour la mise en pratique du programme théorique doit être établi, de manière à ce que vous puissiez passer l’examen sous 3 ans.

Evaluation

Vous serez pendant 2 jours sous l’oeil de 2 examinateurs. Ils n’interviendront pas dans les séances d’entraînement que vous serez en train de diriger. Ils ne font, pendant l’examen, part de leurs réflexions à qui que ce soit. A l’issue de la 2ème journée, ils échangent leurs observations avant de faire connaître le résultat, dont ils font part au candidat accompagné de directions d’actions pour l’avenir. Il vous faut avoir subi avec succès les épreuves de chacune des 2 journées pour être reçu coach du 5ème degré. 

Annexes

Derek Hairon

de Jersey kayak Adventures www.jerseykayakadventures.co.uk

Derek Hairon est un encadrant kayak de mer de la B.C.U. (British Canoe Union) titulaire du prestigieux niveau 5 de la formation des coachs. Il détient également un certificat de premier secours et un certificat de navigation côtière. C’est un coach confirmé qui fait carrière en enseignant le plein air au Royaume Uni. Plus de vingt-cinq ans d’expérience du kayak de mer, incluant le tour d’Irlande en kayak, le Nord de L’Ecosse, les îles Féroé et l’Alaska. Il navigue également en eaux vives et a participé à des expéditions au Népal, pagayant sur les rivières Tamur et Marsyandi.

Lorsqu’il ne pagaie pas, il fait de la randonnée à pied, tel le célèbre GR20 de Corse, il pédale ou fait du ski.

Parallèle entre la France et les pays Anglo-saxons

Les évaluations équivalentes aux Stars (étoiles) sont les Pagaies Couleurs (FFCK)

Les évaluations parallèles aux Coachs sont :

Euro Paddle Pass (EPP)

Voir article bulletin CK/mer n°105, avril 2005. EuroPaddlePass – www.europaddlepass.com.

L’Euro Paddle Pass est un support qui établi des équivalences entre les systèmes d’évaluation de 6 fédérations européennes. Parallèlement, un travail d’harmonisation des formations est effectué.

La FFCK travaille sur le projet « D'une Pagaie A L'autre (DPAL) » qui est l'évolution de « Pagaies Couleurs ». La mise en place est prévue à partir de 2007. A ce jour, 400 fiches ont été réalisées et testée lors de séances sur l'eau (fiches de progression, fiches d'évaluation, fiches de contenu). Quelques changements : esquimautage dès la pagaie bleue et niveau renforcé sur les 3 thèmes (sécurité, technique, environnement).

Sur le site www.ffck.org : cliquer sur « Pratiquer », puis « Pagaies couleurs », puis « En savoir plus sur DPAL ».


Les noms du dispositif par pays :

Euro

PaddlePass

France

Angle-terre

Irlande

Suède

Danemark

Slovénie

Pagaies

Couleurs

Star

System

Paddle

Plus

Paddel

Passet

Euro

Paddle Pass

Barvna

Vesla

Découverte-blanc

Pagaie blanche

-

Discovery

-

-

-

Niveau 1 - jaune

Pagaie jaune

1 star

Level 1

Gul

Level 1 - Gul

Rumeno Veslo

Niveau 2 - vert

Pagaie verte

2 stars

Level 2

Grøn

Level 2 - Grøn

Zeleno Veslo

Niveau 3 - bleu

Pagaie bleue

3 stars

Level 3

Blå

Level 3 - Blå

Modro Veslo

Niveau 4 - rouge

Pagaie rouge

4 stars

Level 4

Röd

Level 4 - Rød

Rdeče Veslo

Niveau 5 - noir

Pagaie noire

5 stars

Level 5

Svart

Level 5 - Sort

Črno Veslo



__________

Traduction

Lexique français-anglais des termes de kayak, une référence intéressante : "Manuel technique du kayak de mer" du québécois Dany Coulombe (page 261 à 284), éditions Broquet. Livre pouvant être commandé à la Librairie du Canotier, www.canotier.com.

__________

Contacts

CK/mer. Contact : Véronique Olivier (présidente), 13 square René Coty, 35000 Rennes ; tél : 02 99 54 01 23 / 06 24 41 38 72

Rando Kayak de Mer (RKM) - Maison des associations - Rue de la Tannerie 56000 Vannes. Contact : Fabienne Lauret (présidente), tél : 02 97 48 39 02.

Manche Ouest, Keravel, 36 impasse du petit gouffre, 22730 Trégastel. Contact : Christian Scalbert, tél : 02 96 15 97 56 / 06 76 21 26 11

Un site internet incontournable, “Sea Paddler” des Jersiais Kevin Mansell (5 coach - sea) et Chris Jones (4 coach - sea) : www.seapaddler.co.uk.

[GL]